FR NL
FR NL

Demande de permis d’urbanisme pour la nouvelle caserne des pompiers à Delta

Beliris, le maitre d'ouvrage public bruxellois, et la Région Bruxelloise annoncent le dépôt du permis d’urbanisme pour la construction d’une nouvelle caserne de pompiers à Ixelles

Le futur poste avancé du Service d’incendie et d’Aide Médicale Urgente viendra s’installer à côté de la caserne existante, à deux pas de la station de métro Delta. Le bâtiment existant, construit en 1980, ne répond plus aux besoins des pompiers. Il souffre de problèmes d’habitabilité, de sécurité et génère un lourd impact environnemental. Vétuste et trop petit pour couvrir efficacement la zone, le complexe et ses équipements doivent être remplacés.

Avec une superficie de 2.700 m2, contre 800 m2 actuellement, la caserne sera voisine de l’ancienne pour en conserver l’excellente localisation.

Les espaces de vie et de travail offriront plus de confort, un environnement de travail sain et une efficacité accrue de fonctionnement. Le bâtiment s’intègrera dans son environnement naturel en préservant l’aspect vert du campus universitaire. Sa disposition préservera aussi la zone plantée à l’arrière de la parcelle  pour permettre aux pompiers de bénéficier d'un peu de verdure et d'une plus grande intimité.

Pour préserver la zone verte autour du site, les activités se répartissent sur 5 niveaux : une cour intérieure, 2 garages avec portes sectionnelles et une zone de décontamination au rez-de-chaussée, des vestiaires civils et opérationnels pour les tenues d’intervention au 1er étage, des lieux de vie, bureaux et salles de réunions au 2e étage, des locaux de sport et loisirs au 3e étage et des locaux techniques au 4e étage.

Le calendrier du projet, mené en collaboration entre Beliris et le SIAMU, estime la réception du permis en 2021 et le début des travaux pour l’année 2022.

Confort et efficacité au cœur du projet

Le projet, conçu par le bureau ORG - Permanent Modernity, prend en compte tant les exigences techniques d’optimisation des départs en intervention que le bien-être des équipes qui vivent dans la caserne. Les pompiers profiteront d’une grande cuisine, de sanitaires pour hommes et femmes, des chambres de deux personnes en remplacement des dortoirs, d’une buanderie, d’une salle de sport et de fitness…

Entre autres éléments notables, une tour d’exercice sera intégrée au bâtiment. Les pompiers pourront s’y entrainer et simuler les approches d’un bâtiment avec différents types de châssis et balcons. Un circuit avec des zones de désinfection et décontamination pour les ambulanciers et pompiers de retour d'interventions. Les installations seront également sécurisées grâce à l’installation de caméras de sécurité, à un contrôle d’accès et une cour clôturée.

La nouvelle caserne anticipe aussi les besoins futurs du quartier avec la création d’un espace de vie pour 16 pompiers pouvant être augmenté à 20 avec une ambulance et un véhicule incendie supplémentaire.

Être plus mobile en ville

Situé à moins de 50 m d’une station de métro, ce projet mise aussi sur la mobilité. La cour et l’accès au bâtiment seront aménagés pour faciliter l’accès au boulevard pour les véhicules d’intervention difficiles à manœuvrer. Un parking, conçu principalement pour les véhicules de service, s’implantera dans un talus pour conserver la continuité des plantations. Les piétons et cyclistes accèderont au bâtiment aisément et profiteront d’un parking vélo couvert, suffisant pour tous les travailleurs. Les personnes à mobilité réduite pourront accéder à l’ensemble du bâtiment et bénéficieront d’un emplacement de parking réservé. Enfin, le projet prévoit l’installation de bornes de recharge pour véhicules électriques.

Plus de durabilité et de biodiversité

Toutes les toitures, y compris la structure du parking, seront verdurisées. On retrouvera des toitures vertes intensives et extensives dotées d’une couche de rétention d’eau de 6 cm d’épaisseur. Ceci permettra le tamponnage d’eau de pluie ainsi qu’un entretien plus facile des plantations, nécessitant moins d’arrosage en été.

Les plantations existantes, faites de rejets, d’espèces invasives et d’arbres malades, notamment en raison d’un sol pauvre, seront requalifiées pour favoriser la biodiversité. La qualité du sol sera améliorée par l’apport d’une couche arable plus riche en nutriments et l’aération des terres. Le chantier prévoit un défrichage pour créer un écosystème robuste et durable qui nécessite peu d’entretien.

Le traitement de l’eau est également essentiel dans ce projet. Une zone d’infiltration naturelle sera créée. L’eau de pluie alimentera l’arrosage des plantes tandis que les eaux des douches alimenteront les WC. Objectif : éviter au maximum le rejet à l’égout.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience.
J'accepte
En savoir plus

Contactez-nous
par téléphone

0800 11 299 9h-16h
Voir le plan
multimodal
BELIRIS SPF Mobilité et Transports Rue du Progrès 56 1210 Saint-Josse-ten-Noode icone de transport Gare du Nord - Rogier

Contactez-nous
par message

fleche décoration

Question 1/6

Erreur

Votre score :

fleche de décoration