Ce site utilise des cookies.
OK

Début des études pour la restauration du Conservatoire royal de Bruxelles

02/10/2018

Le bureau d’études pour la restauration du Conservatoire royal de Bruxelles est à présent connu. Le marché a été attribué à l’association momentanée Origin-A2RC Architects-FVWW.

Beliris et ses partenaires, professeurs, étudiants, membres du personnel administratif et technique et chercheurs du Conservatoire mais aussi mélomanes et férus d’art et de patrimoine… nombreux sont ceux qui se réjouissent aujourd’hui du lancement d’une nouvelle étape dans le projet de restauration du Conservatoire de Bruxelles. Un pas énorme pour ce dossier !

Deux grands objectifs composent le socle du projet : restaurer et mettre en valeur un ensemble à haute valeur patrimoniale et répondre aux besoins spécifiques des utilisateurs.

Le Conservatoire est un joyau architectural installé au cœur de Bruxelles. Son histoire et ses bâtiments néoclassiques, datant de 1872 et disposés autour d’une cour d’honneur, sont une œuvre à la renommée internationale et nécessite une profonde rénovation, dans le respect de l’architecture originale. Le site, classé dans sa quasi-totalité, se compose de plusieurs entités : le bâtiment principal rue de la Régence, la bibliothèque et plusieurs maisons rue aux Laines.

Le site est un pôle culturel important à Bruxelles et fait partie d'une plateforme musicale de haute qualité, à l’aura locale, nationale et internationale. L’édifice abrite aujourd’hui deux institutions d’enseignement de type universitaire dans les domaines de la musique et des arts de la parole mais également une bibliothèque. Par sa fonction, il exige tant des infrastructures de qualité que des installations performantes.

La première étape de cette étude prévoit une analyse historique et un état des lieux complet des bâtiments, un examen approfondi des besoins et des contraintes des utilisateurs, une analyse acoustique et une recherche spécifique pour la restauration d’un orgue d’une richesse unique.

Au programme de ces études : des travaux structurels pour les différents bâtiments, la mise aux normes des installations, le renouvellement des installations électriques, de chauffage et de ventilation, la requalification des lieux pour plus de confort pour les utilisateurs, la restauration de la grande salle de concert et de ses équipements, la création d’une nouvelle salle de représentation pour la musique de chambre et d’une salle de répétition pouvant accueillir un orchestre symphonique, l’aménagement de classes de cours et de master classes, la réorganisation des fonctions administratives au cœur du complexe, la restauration du plus grand instrument du Conservatoire, son orgue classique datant de 1880, la réorganisation des espaces intérieurs, la signalétique, l’accessibilité, la circulation dans les bâtiments, la création de loges d’artistes, l’aménagement paysager extérieur et son éclairage… Bref, tout ce qu'il faut pour redonner au Conservatoire son cachet et permettre aux étudiants de pouvoir se former dans les meilleures conditions.

Ce projet résolument tourné vers l’avenir profite d’une vision d’ouverture donnée par le bureau d’études désigné. Celle-ci se fonde principalement sur le lien entre le bâti et la fonction du lieu. En agençant au mieux les fonctions au cœur du complexe, le site doit redevenir un lieu d’apprentissage de haute performance. Dans ses propositions, le bureau d’études met en avant la luminosité et les vues dans un agencement fonctionnel. Origin, A2RC et FVWW misent sur un ensemble cohérent qui invite à la rencontre et à la discussion avec des zones stimulant le partage. La mission principale du bureau d’étude sera de comprendre de façon très fine le fonctionnement des institutions qui y travaillent afin d’établir un projet au plus proche des besoins des usagers, pour le traduire ensuite dans un projet de haute qualité.

Beliris, les équipes fédérales au service de Bruxelles, sont en charge de cette première étape des études en collaboration étroite avec ses partenaires : la s.a. Conservatoire, propriétaire et gestionnaire des lieux, composée de représentants de la Régie des Bâtiments, de la Communauté flamande (via la s. a. School Invest) et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Beliris dispose d’un budget de € 2,35 millions pour mener les premières étapes du projet. La tranche ferme de l’étude représente 515 000 euros. Les premiers résultats des études seront établis d’ici un an.

Photos

  • © Origin-A2RC-FVWW
  • © Origin-A2RC-FVWW
  • © Origin-A2RC-FVWW
  • © Origin-A2RC-FVWW
  • © Origin-A2RC-FVWW
  • © Origin-A2RC-FVWW
  • © Origin-A2RC-FVWW
  • © Origin-A2RC-FVWW
  • © Origin-A2RC-FVWW

Code postal

  • 1070 - Anderlecht
  • 1160 - Auderghem
  • 1082 - Berchem-Sainte-Agathe
  • 1000 - Bruxelles-Ville
  • 1040 - Etterbeek
  • 1020 - Laeken
  • 1120 - Neder-Over-Heembeek
  • 1130 - Haren
  • 1140 - Evere
  • 1190 - Forest
  • 1083 - Ganshoren
  • 1050 - Ixelles
  • 1090 - Jette
  • 1081 - Koekelberg
  • 1080 - Molenbeek-Saint-Jean
  • 1060 - Saint-Gilles
  • 1210 - Saint-Josse-ten-Noode
  • 1030 - Schaerbeek
  • 1180 - Uccle
  • 1170 - Watermael-Boitsfort
  • 1200 - Woluwe-Saint-Lambert
  • 1150 - Woluwe-Saint-Pierre
  • Beliris travaille exclusivement sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale

Que trouver ?

Vous trouvez ici toutes les actualités liées à nos projets en cours. 

Pour plus d'infos, contactez-nous

Projet lié