FR NL
FR NL

Les déchets de construction deviennent des ressources

L’impact des matériaux de construction sur l’environnement est souvent sous-estimé. Ils ont un impact sur l’environnement tout au long de leur cycle de vie : depuis le prélèvement des ressources, en passant par le transport jusqu’à la gestion des déchets et du recyclage. À chaque étape, des possibilités pour limiter cet impact existent. Cela démontre que le choix des matériaux dans la rénovation ou dans la construction est un enjeu essentiel pour réduire l’empreinte environnementale des chantiers.

Beliris développe pour ceci une approche durable et d’économie circulaire pour maintenir la Belgique dans le top européen en matière de recyclage, avec 85 à 90% des déchets inertes produits recyclés.

« L'économie circulaire transforme les déchets en matière première. Elle vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer leur gaspillage », explique Thibaut Hermans, gestionnaire durabilité.

Sachant que le secteur de la construction est responsable de la consommation de 40% des ressources matérielles et de 35% de la production de déchets, et que la Région bruxel­loise dépend presque exclusivement de l’extérieur pour son approvisionnement en matériaux et pour le traitement de ses déchets de construction, Beliris a mis en place des actions limitant l’impact environnemental de ses projets.

  • Tout d’abord, Beliris démontre que les matériaux issus de la déconstruction et du démontage sont des ressources et que leur réintroduction contribue au développement durable de la région bruxelloise. Leur bonne intégration passe par les inventaires « déconstruction » et « rééemploi ». Ceux-ci font état de tous les éléments présents sur le site : quantité, état, photos, possibilité de démontage et valeur des matériaux. Ils optimisent les possibilités de réutilisation, sur place ou non, dans une fonction similaire ou pour un autre usage, avec ou sans transformation. La destination de chaque élément est décidée sur base de ces inventaires. L’expert en charge de ces inventaires recherche aussi les anciennes fiches techniques décrivant les matériaux, et, si nécessaire, fait réaliser des tests pour vérifier leur conformité aux normes actuelles et garantir la pérennité du réemploi.
  • Ensuite, pour assurer durant toute la vie d’un projet le transfert et le partage de ces informations, tant relative aux matériaux qu’aux choix conceptuels, Beliris mise aussi sur le BUILDING INFORMATION MODELING.
  • Dès le début du projet, sur base des inventaires et grâce à l’outil TOTEM, Beliris et les auteurs de projet évaluent l’opportunité de conserver l’existant, en totalité ou en partie, plutôt que de le démolir. Objectif : choisir la solution avec le meilleur impact environnemental notamment en prolongeant la durée de vie des matériaux.
  • Beliris veille aussi à une approche circulaire des bâtiments en envisageant un bâtiment comme un élément flexible évoluant dans le temps en fonction des besoins, avec différentes vies fonctionnelles et matérielles. Les matériaux sont alors considérés comme des ressources, qu'on peut démonter et réutiliser en fin de vie.
  • Enfin, durant le chantier, l’entrepreneur établit un plan de gestion des ressources/déchets, mentionnant la destination de chaque type de déchets vers les filières de recyclage les plus adéquates, et les conditions de démontage. Actuellement, le tri obligatoire ne concerne que l’évacuation sélective des déchets dangereux (amiante, produits divers), des déchets inertes, des métaux, des bois et dérivés de bois, des déchets d’emballages et des palettes. Avec ce plan de gestion, Beliris vise un tri plus performant, planifie la déconstruction, anticipe le partenariat avec des acteurs locaux pour la revente/achat, favorise le don d’éléments réutilisables pour lesquels il n’existe pas de filière de réemploi à toute personne intéressée via des réseaux de « donnerie » locaux, petits riens, associations, écoles…, évalue les possibilités de traitement pour le reste des matériaux non réutilisables et pour finir envisage la mise en décharge.

Pour concrétiser ces changements, Beliris participe à des groupes de travail en région bruxelloise, sensibilise ses partenaires aux enjeux durables et modifie les exigences des cahiers des charges. Beliris encourage et accompagne les bureaux d’études et les entrepreneurs dans cette nouvelle approche.

En conclusion, changer le regard sur les matériaux, c’est aussi être CONSOMMACTEUR dans le secteur de la construction.

Mieux connaitre Beliris

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience.
J'accepte
En savoir plus

Contactez-nous
par téléphone

0800 11 299 9h-16h
Voir le plan
multimodal
BELIRIS SPF Mobilité et Transports Rue du Progrès 56 1210 Saint-Josse-ten-Noode icone de transport Gare du Nord - Rogier

Contactez-nous
par message

fleche décoration

Question 1/6

Erreur

Votre score :

fleche de décoration